Votre mémoire

MEMOIRE DE MASTER 1 : DU CHOIX DU SUJET A LA SOUTENANCE

1/ Délimiter un sujet de recherche

. Réfléchissez à votre sujet avant la rentrée universitaire, voire de préférence à la fin de la Licence 3. Si le choix du sujet se fait avec l’aide et en accord avec le directeur de mémoire, il est bon d’avoir déjà quelques idées avant de le rencontrer.  

. Le choix du sujet dépend de trois critères : le premier est le goût que vous avez pour un auteur, une notion, une question, rencontrés durant vos années de Licence ou au gré de vos lectures personnelles. En vue des concours de l’enseignement, vous pouvez par exemple choisir un texte, un auteur, ou une notion en relation avec le programme du Capes ou de l’agrégation. Souvenez-vous néanmoins que vous allez travailler durant un an sur un même sujet : il est donc préférable qu’il vous intéresse véritablement.

Le deuxième critère qui doit vous guider est l’intérêt du sujet de recherche pour le champ dans lequel il s’inscrit, ainsi que son originalité. Autant que possible, il faut préférer un sujet qui ne soit pas rebattu, mais qui soit au contraire susceptible d’intéresser des spécialistes. Le mémoire de Master 1 est une initiation à la recherche : à ce titre, vous devez essayer d’aborder votre sujet sous un angle nouveau et singulier. (Consultez notamment le sudoc ainsi que Thèses.fr).

Enfin, le troisième critère est le caractère « réalisable » du projet de recherche. L’erreur à éviter serait en effet d’être trop ambitieux, et de choisir un sujet trop vaste. Mieux vaut préférer un sujet précis et bien ciblé, qui pourra éventuellement donner lieu à un prolongement en Master 2 et en thèse. Le mémoire de Master 1 peut être compris comme un grand article de recherche, d’une centaine de pages s’il est conçu pour être indépendant du Master 2 ; d’une cinquantaine s’il constitue un élément, par exemple les deux premiers chapitres, d’un ensemble plus vaste, qui sera le mémoire de Master 2 (voir fascicule du Master).

2/ Choisir un directeur de mémoire

. Commencez par vous renseigner sur les compétences des directeurs et sur leurs intérêts en consultant le site du département de philosophie de l’Université Paul Valéry : http://philosophie.univ-montp3.fr/?page_id=49, le site des équipes de recherche (Crises, Ircl, Epsylon), ainsi que leurs pages personnelles. Leurs adresses électroniques figurent sur le fascicule du Master.

. Prenez contact par courrier électronique, assez tôt (avant l’été ou à la rentrée), pour solliciter un rendez-vous, en exposant votre projet dans ses grandes lignes. Vous pouvez bien sûr contacter plusieurs enseignants, pour déterminer lequel sera le mieux à même et le plus disposé à vous diriger sur votre sujet. Votre directeur vous aidera ensuite à mieux circonscrire le sujet de votre mémoire.

. Durant l’année, n’oubliez pas de garder le contact avec votre directeur, en le tenant informé de l’avancée de vos recherches ou en sollicitant un rendez-vous si vous souhaitez aborder avec lui tel ou tel point.

3/ Du travail de lecture jusqu’à la rédaction

. Une fois votre sujet défini et votre corpus délimité, commencez par effectuer un travail intensif de lecture (de septembre à janvier). Il s’agit de lire attentivement les œuvres de votre corpus, ainsi que la littérature secondaire pertinente (commentaires, critiques, etc…). Prenez des notes et, si vous travaillez sous traitement de texte, n’oubliez pas de faire régulièrement des sauvegardes. Ce travail de lecture va vous aider à affiner votre sujet et à construire votre problématique.

.Pensez à vous rendre à la BIU qui organise chaque année des sessions de formation – de quelques heures – à la recherche documentaire et à la rédaction de la bibliographie. Notez systématiquement et rigoureusement les références des ouvrages et articles que vous lisez, et commencez assez tôt à rédiger votre bibliographie.

ð  Formations à la recherche documentaire : http://www.biu-montpellier.fr/florabium/servlet/LoginServlet

ð  Gestion de la bibliographie et normes de la bibliographie en sciences humaines : http://www.biu-montpellier.fr/florabium/servlet/LoginServlet.

. Quand le travail de lecture est bien avancé (de préférence vers la fin du mois de janvier), élaborez un plan général et proposez-le à votre directeur de mémoire. Puis, fin février-début mars, passez à la rédaction. N’attendez surtout pas les dernières semaines pour rédiger votre mémoire : le travail d’écriture prend du temps, demande de la constance et de la rigueur. En outre n’attendez pas le moment de la rédaction finale pour écrire : privilégiez des phases d’écriture quasi-quotidiennes (même si ce n’est que pour fixer des formulations provisoires) afin d’éviter « l’angoisse de la page blanche ».

Là encore, ne négligez pas de faire des sauvegardes régulières, sur différents supports. Pensez à garder quelques jours, avant de remettre votre mémoire, pour relire et faire relire votre travail, reprendre certains passages, corriger vos fautes et soigner votre présentation (mise en page, notes de bas de page, bibliographie, etc…).

4/ Le déroulement de la soutenance

. En tenant compte du calendrier du Master 1, vous devrez convenir d’une date de soutenance avec votre directeur de mémoire. Pensez à bien vous organiser pour lui remettre votre mémoire au moins quinze jours avant la date de la soutenance.

. La soutenance du mémoire est un moment important, que vous devez préparer sérieusement. En effet, votre prestation lors de la soutenance n’est pas sans incidence sur le résultat final.

. Vous commencerez par un exposé (10-15 minutes), pendant lequel vous expliciterez successivement :

    Les raisons pour lesquelles vous avez choisi votre sujet (justification du sujet) ;
    Le corpus ainsi que la méthode employée ;
    Les difficultés rencontrées ;
    Vos résultats ou votre conclusion ;
    Les lacunes et les limites éventuelles de votre enquête ;
    Des pistes de recherches ultérieures.

 

Votre exposé sera suivi d'un entretien, pendant lequel votre directeur de mémoire vous posera des questions, vous demandera d’apporter des précisions sur tel ou tel point, etc. Ces questions ne viseront pas à vous déstabiliser - mais plutôt à vous aider à reformuler certaines idées, ou parfois à rectifier vos erreurs. Enfin, le directeur proposera une évaluation motivée de votre travail et lui attribuera une note et une mention.